Retour aux articles

7 conseils d’Isabelle Huot pour cesser de manger vos émotions

Web Magazine Medicart
Prendre rendez-vous

La crise sanitaire a affecté le moral de plusieurs personnes. Les niveaux de stress et d’anxiété ne cessent d’augmenter et les aliments deviennent rapidement des sources de réconfort. Le télétravail, avec l’accessibilité constante au garde-manger, expose aussi davantage aux pertes de contrôle. Pourquoi ne pas travailler votre relation avec les aliments?


Mangez-vous vos émotions?

  1. Avez-vous tendance à manger lorsque vous ressentez une émotion négative (stress, anxiété, jalousie, envie, peur, etc.)?
  2. Mangez-vous en cachette, à l’abri du regard des autres?
  3. Mangez-vous parfois de grande quantité de nourriture dans un court laps de temps?
  4. Ressentez-vous de la culpabilité après avoir mangé ?
  5. Avez-vous du mal à reconnaître vos signaux de faim et de satiété?

Si vous avez répondu oui à l’une ou plusieurs de ces questions, votre relation avec les aliments mérite d’être améliorée.

Cap sur 7 conseils de pro!

  • Écrivez votre journal alimentaire
    Pour prendre conscience des raisons qui vous poussent à manger, écrivez un journal détaillé avec les épisodes de fringales incontrôlables et tentez d’analyser la situation. Qu’est-ce qui a provoqué l’envie soudaine de manger (souvent des aliments sucrés) ? Identifier l’émotion est la première étape pour mieux se comprendre et trouver des stratégies bienveillantes.
  • Évitez le tout ou rien
    La consommation d’un aliment que vous jugez moins sain (chocolat, biscuit, gâteau, etc.) peut vous amener une pensée automatique de type : « tant qu’à y être… aussi bien continuer à dévorer tout ce qui me tombe sous la main et je recommencerai à bien manger demain ». Il faut se défaire du tout ou rien, ce n’est pas parce que vous avez mangé un beigne ou un morceau de chocolat que votre journée, encore moins votre semaine est gâchée.
  • Changez vos pensées automatiques
    La culpabilité est souvent de la partie. Cessez de vous considérer faible ou sans motivation. Changez plutôt votre pensée négative par une pensée alternative positive. Par exemple, au lieu de vous dire : je suis nulle, j’ai encore échoué ma tentative de régime en mangeant ce dessert, dîtes-vous : ce dessert était tellement savoureux, je me suis délectée, ça m’a fait du bien de savourer ce dessert qui me rappelle celui que ma grand-mère me faisait.
  • Retrouvez votre faim réelle
    Bien que cet exercice puisse prendre plusieurs semaines, il s’agit d’un processus essentiel pour rétablir une bonne relation avec les aliments. Débutez par votre journal alimentaire, tentez d’évaluer sur une échelle de 1 à 10 votre faim avant le repas. Faîtes le même exercice avec votre satiété après le repas. Si votre niveau de faim est toujours élevé, l’ajout de collations est bénéfique entre les repas. Quant au niveau de satiété, on ne peut être bien physiquement après avoir trop mangé, tentez de retrouver la sensation d’être rassasié, sans être à un niveau d’inconfort physique.
  • Mangez en pleine conscience
    Si vous mangez vos émotions, vous avez sans doute l’habitude de manger sur le coin du comptoir, dans la voiture, ou encore devant la télé. Faîtes un virage pour manger en pleine conscience, toujours assis, sans distraction. Prenez le temps de dresser une jolie table, de savourer chaque bouchée en appréciant la texture, les odeurs, les saveurs. Déposez votre fourchette entre chaque bouchée et profitez du moment présent.
  • N’ayez aucun aliment interdit
    Aucun aliment n’est interdit, tout est une question de fréquence de consommation. Si vous vous dîtes que plus jamais vous ne mangerez de frites ou de chocolat, vous vous imposez des règles sévères qui ne peuvent que conduire à des débordements alimentaires. Une restriction cognitive amène de la compulsion alimentaire. Si les fruits, les légumes, les grains entiers, les viandes blanches et le poissons, les graines et les noix sont assurément des aliments sains, il y a aussi place à se faire plaisir en mangeant des aliments peut-être plus riches en gras et en sucre mais de façon occasionnelle et ce, surtout, sans culpabilité.
  • Répondez adéquatement à l’émotion
    Une fois que les émotions qui vous amènent le plus souvent des pertes de contrôles sont bien identifiées, tentez de les gérer autrement que par la consommation d’aliments. Par exemple, si c’est la solitude qui vous fait manger, pensez rejoindre des amis virtuellement, si c’est le stress, adoptez des pratiques relaxantes comme le yoga ou la méditation.

Ce texte est d’abord paru dans l’édition d’avril du Web magazine gratuit de Medicart. Pour vous abonner, cliquez ici.

Mots clés de cet article
Articles reliés
Sur notre blogue
  • La technologie Elos Plus (SRA) fait son entrée che...

    Au gré du temps, la peau se transforme en raison de plusieurs facteurs tels que la génétique, l’âge, certaines maladies et la prise de certains médicaments. Le stress, la pollution, le soleil et le manque d’hydratation peuvent aussi avoir des effets néfastes à long terme sur la peau, d’où l’importance d’en prendre grand soin. Désormais offerts chez Epiderma, les traitements de photorajeunissement, grâce à la technologie Elos Plus (SRA), redonnent à la peau une apparence saine et un teint unifié.

    En savoir plus
  • Dre Élizabeth Morency, pionnière en médecine esthé...

    Directrice médicale chez Medicart Québec spécialisée en médecine esthétique et en phlébologie, Dre Élizabeth Morency cumule plus de 25 ans de pratique consacrés à ce domaine.

    En savoir plus
  • La Clinique du Dre Morin fait maintenant partie du...

    Depuis près de 20 ans, la Clinique médico-esthétique Dre Morin est fière de partager sa passion et son expertise pour la médecine esthétique. Ayant comme mission d’offrir aux patients des soins personnalisés dans un environnement calme et chaleureux, la clinique offre une quantité limitée de traitements afin d’assurer leur spécialisation.

    En savoir plus
  • Une alimentation locale en hiver, c'est oui !

    Au Québec, contrairement à ce que l’on pourrait penser, il est tout à fait possible de s’alimenter localement, et ce, même en hiver. De plus, consommer des légumes de saison et locaux comprend de nombreux avantages.

    En savoir plus
  • L'art moderne du remodelage corporel

    Au cours des dernières années, plusieurs technologies ont vu le jour dans le monde médicoesthétique. Parmi celles-ci, plusieurs tendent à satisfaire la demande du remodelage corporel, c’est-à-dire définir les contours du corps tout en affinant et en sculptant la silhouette. Que ce soit par le chaud ou par le froid, plusieurs options sont possibles.

    En savoir plus
  • Télétravailler de façon équilibrée

    Le télétravail a ses bienfaits : fini le trafic aux heures de pointe, les longs déplacements et les lunchs réchauffés. Mais il a aussi ses limites. Avec cette nouvelle réalité pointe la recherche d’un nouvel équilibre de vie, soit celui de savoir décrocher.

    En savoir plus
  • Rencontre avec Dr Jason Leclair - Quand l'expérien...

    L’équipe de Medicart Vein Clinic est la plus expérimentée de la vallée de l’Outaouais, tant à Gatineau qu’à Ottawa. Cette clinique, qui compte neuf médecins, dix infirmières formé...

    En savoir plus
  • Fondation CERVO - Mieux comprendre l'anxiété de pe...

    Il nous est tous arrivé de ressentir un certain stress avant un examen ou bien une réunion importante au boulot. Le stress est une réaction normale du corps humain. Toutefois, lor...

    En savoir plus
  • Routine beauté au masculin

    Beaucoup d’hommes ont des routines de soins de la peau trop minimalistes ou complètement inexistantes. Pourtant, une bonne routine beauté est la pierre angulaire d’une bonne hygiène et devrait être aussi importante qu’entretenir une bonne santé physique et mentale.

    En savoir plus
  • Découvrez Dre Mélissa Vellucci

    C’est en 2019, poussée par sa passion pour le domaine de la dermatologie et celui de la médecine esthétique, que Dre Mélissa Vellucci se joint aux rangs du réseau Medicart/Epiderma. Reconnue pour sa grande authenticité, elle a rapidement su se tailler une place de choix dans l’entreprise grâce à sa grande écoute et sa capacité de bien cerner les besoins de ses patients.

    En savoir plus
En lire plus sur notre blogue
Incertain? Venez nous rencontrer